Élections communales 2012      FR   NL

(29 ans) Psychologue de formation, elle travaille depuis plusieurs années comme intervenante sociale dans les secteurs de l’aide à la jeunesse, des migrations et de la solidarité internationale. Saint-Gilloise depuis son plus jeune âge, elle s’intéresse plus particulièrement aux questions d’accueil et d’intégration des primo-arrivants dans sa commune. Elle souhaiterait aussi développer plus d’espaces de rencontres et de solidarité inter-culturels et inter-générationnels.

Contact: elsabailly@hotmail.com

28 – Elsa Bailly

DEPUIS QUAND HABITES-TU À SAINT-GILLES, ET POUR QUELLE(S) RAISON(S) AS-TU CHOISI CETTE COMMUNE ?

Je suis née à l’Hôpital Saint-Pierre, il y a 29 ans, et j’ai passée mes premières années rue Emile Feron, dans le bas de la commune. Ce n’était donc pas, au départ, mon « choix ». Après quelques années d’exil familial à Ixelles, je suis revenue sur la commune en 2005, quand j’ai eu mon premier boulot et mon premier appart ! C’était un juste retour « à la maison »

PARLE-NOUS DE TON QUARTIER : QU’EST-CE QUE TU Y APPRÉCIES, QU’EST-CE QUI DEVRAIT ÊTRE CHANGÉ/AMÉLIORÉ?

Depuis mon retour à Saint-Gilles, j’ai vécu dans différents quartiers de la commune. Tout d’abord, sur le parvis, pendant plusieurs années où j’appréciais la proximité des transports en commun, des restaurants, bars, magasins, etc. ainsi que son marché matinal et sa vie nocturne. Par contre, avec une chambre située côté parvis, c’est un quartier très bruyant et un peu « usant » tant rien ne s’arrête jamais. Depuis plus de 2 ans, je suis rue Gustave Defnet, près de la rue de Bosnie, à la limite de la commune de Forest. Je me suis retrouvée dans cette partie de la commune en raison du prix de l’immobilier, plus accessible. C’est un quartier plus calme, plus résidentiel et familial. Je reste près de tout, mais j’ai plus le choix d’être ou pas au centre de l’animation. J’apprécie aussi d’avoir le parc de Forest et la piscine à proximité. Hélas, c’est un quartier où les commerçants disparaissent peu à peu : par exemple, plus moyen, depuis peu, de trouver une boulangerie dans le coin, je dois courir jusqu’au parvis ou à la barrière pour acheter du pain !

POURQUOI TE PRÉSENTES-TU SUR LA LISTE ECOLO-GROEN ?

On m’a proposé de rejoindre la liste il y a quelques mois comme « candidate d’ouverture ». Profondément « de gauche » depuis toujours, sensible aux idées et aux valeurs de l’écologie politique, et travaillant dans le secteur du social et plus spécifiquement des primo-arrivants, j’ai vu, en cette proposition, l’opportunité d’une expérience intéressante, en tant que citoyenne Saint-Gilloise engagée et soucieuse de ma commune. C’est une manière très concrète de réfléchir sur mon environnement direct, car cela concerne des thématiques qui me touchent d’une manière ou d’une autre quotidiennement.

TU DEVIENS BOURGMESTRE DEMAIN : QUELLE EST TA PREMIÈRE DÉCISION?

Investir dans le « bas » de la commune dont mon quartier fait partie, non pas parce que j’y vis, mais parce que j’ai le sentiment permanent qu’une partie de Saint-Gilles est vraiment délaissée par la commune et ce depuis des années. Les agents de quartier n’y passent jamais, il n’y a pas de projets ni d’activités pour les jeunes, les rues sont tout le temps sales et l’éclairage publique moins important que dans le « haut ». Moins de moyens y sont clairement mis !

À SAINT-GILLES, ON PEUT TE CROISER…

Sur le parvis à coup sûr ! Au Verschueren pour un café après mon marché du dimanche, sur la terrasse de l’Union le reste du temps ou encore chez Parfait ou chez Mimoun, rue de Moscou, pour manger un ptit bout entre amis… ! Quand j’ai la chance d’y trouver une place, je suis aussi souvent chez Momo où l’on peut manger les meilleures pizzas de la ville. On peut aussi me croiser à tous les évènements festifs et culturels de la commune : fête du printemps (Place Bethléem), fête de la musique (Carré Moscou), fête de l’avenue Volders, Parcours d’artistes, ou encore dans les différentes brocantes de la commune. Enfin, quand le temps et que mon travail le permet, j’apprécie beaucoup les projections/débats du Cinédomo au Pianofabriek, ou encore les excellents films du dimanche soir au Centre Culturel Jacques Franck.

COMMENT PEUT-ON TE CONTACTER?

Par mail à l’adresse suivante : elsabailly@hotmail.com
Par téléphone au 0473/26.58.18

 

Retournez à la page précédente