Élections communales 2012      FR   NL

Développer un plan culturel collectif permettant l'expression et la reconnaissance de toutes les formes de créations.

Travailler pour encourager une vision de la culture ouverte à tous et non élitiste.


Saint-Gilles : un pôle culturel

Introduction

Commune au croisement des cultures, Saint-Gilles est un vivier créatif extrêmement riche et précieux pour notre capitale. Des centaines d'artistes y vivent et la commune fait preuve d'une vitalité incroyable pour un territoire de seulement 2,5 km2. Elle accueille : deux centres culturels importants (le Centre culturel Jacques Franck francophone et le Pianofabriek néerlandophone), plusieurs espaces d'expression et de créativité, des galeries, un pôle de développement artistique, des écoles d'art, des théâtres, des cafés concerts, un service culturel communal dynamique et bénéficiant d'un bon ancrage. Sans compter le nombre croissant d'ateliers d'artistes et d'associations œuvrant dans le secteur.

La culture participe fortement à l'activité économique de la commune et lui assure un caractère de « territoire des arts » qui ne cesse d'attirer des créateurs et des habitants en quête de convivialité et de rencontres. Elle lui assure également une vitalité continue qui en fait un des pôles d'attraction et de vie collective les plus intéressants à Bruxelles.

Les enjeux culturels pour Saint-Gilles sont importants, car il faut assurer le développement de toutes ces énergies dans un esprit commun sans imposer une politique culturelle trop directrice et écrasante. Permettre à l'art d'exister en étant accessible par tous et en lui reconnaissant son rôle d'émancipateur social.

L'Echevinat de la Culture est passé entre les mains de trois personnes différentes sous cette législature 2006-2012 ; il s'agit sans doute là d'un symptôme : la Culture n'a plus la priorité qu’on lui a connue auparavant à Saint-Gilles.

Stimuler une culture en lien avec le territoire et à l'écoute des habitants

Identifiée comme un secteur clef pour encourager la cohésion sociale et pérenniser un avenir commun où chacun trouve sa place, la Culture est un pilier essentiel au développement durable d'une commune. Elle permet d’assurer la création d'une société où toutes les origines et tous les âges peuvent se rencontrer et vivre ensemble.

  • • Développer un plan culturel collectif permettant l'expression et la reconnaissance de toutes les formes de créations. Travailler pour encourager une vision de la culture ouverte à tous et non élitiste.
    • Renforcer les synergies entre les artistes et les acteurs locaux des différentes communautés. Notamment, par la garantie d'un soutien de qualité au service culturel de la Commune.
    • Lancer un "pass culture" à Saint-Gilles permettant au public de tout âge de (re)nouer avec les espaces de création.
    • Mettre en place un comité culturel communal composé des acteurs de la vie culturelle, de représentants d'autres secteurs (enseignement, jeunesse, associations de culture étrangère, ...), d'artistes et de citoyens.
    • Développer un "programme lecture publique pour tous" en vue de promouvoir la lecture et l'accès aux bibliothèques à destination de tous les publics et ouvert à différentes langues.
    • Lancer un débat de fond sur les liens entre culture et éducation permanente à Saint-Gilles afin d'assurer la vitalité des ateliers d'apprentissage, d'éducation ou d'alphabétisation.
    • Ré-ouvrir l'espace public à la pratique des arts en rue et l'encouragement à l'émulation d'événements musicaux, festifs, interculturels et familiaux. Dans une dynamique de respect des activités de chacun, du bon vivre ensemble et en impliquant les voisinages concernés.
    • Articuler une collaboration entre culture et enseignement permettant à tous les élèves saint-gillois de développer leur potentiel artistique.
    • Dynamiser le réseau des artistes Saint-Gillois par la création d'une "maison des artistes" et par un accueil ouvert aux nouveaux artistes s'installant sur la commune et de toutes origines confondues.
    • Le Développement d'un plan accueil cinéma et le renforcement des liens avec Bruxelles Tournage.
    • Le soutien aux arts urbains et aux formes artistiques vivantes en valorisant les créations locales et les artistes émergeants.

 

Garantir le lien avec les dynamiques citoyennes

Les infrastructures culturelles évoluent et de nouvelles opportunités se présenteront dans un avenir proche. Les orientations qui seront prises doivent reposer au maximum sur les dynamiques citoyennes et les créateurs.

  • • Faciliter l'essor d'ateliers d'artistes notamment par la création d'un partenariat entre la commune et les centres d'accueil artistiques en cour de développement et déjà existants (tels que les ateliers smart).
    • Réfléchir à la place de la création, de la culture et de la vie associative dans le futur projet de développement de quartier liée à la fermeture de la Prison de Saint-Gilles (ateliers d'artistes, petits locaux à loyers modérés, etc.).
    • Les projets liés au bâtiment de l'Aegidium au Parvis de Saint-Gilles doivent avoir un volet culturel important, largement tourné vers le public et la population saint-gilloise et reposant entre autres sur les ressources artistiques de la commune.
    • Soutenir le développement des centres culturels locaux francophone et néerlandophone (Jacques Franck et Pianofabriek), tout en garantissant leur indépendance politique et pluralisme.
    • Assurer l'avenir de la Roseraie et renforcer les liens avec la Commune par un accord long terme assurant la viabilité du lieu (situé sur la commune d'Uccle).
    • Enrichir le parcours d'artistes en l’ouvrant davantage à la participation de toutes les professions artistiques et en créant des ponts intergénérationnels.
    • Garantir la survie des marchés artistiques et artisanaux durant toute l'année et offrir aux artisans une plus grande visibilité.
    • Mieux définir les missions de la Maison des cultures (rue de Belgrade) et l'inscrire dans le cadre du plan culturel communal ouvert à l'expression de toutes les formes de cultures et dans un objectif de cohésion sociale.
    • Profiter de l'extension du Musée Horta pour assurer un plus grand accès aux publics scolaires de la commune. Assurer sa gratuité les premiers dimanche de chaque mois. Poursuivre et mieux signaler le parcours « Art nouveau ».

 

Télécharger le chapitre complet "les moyens d’une cohésion sociale renforcée" (jeunesse, école, enfance, emploi, politique des aînés, lutte contre les discriminations, politique d’accueil des étrangers, politique culturelle…)

 

Retournez à la page précédente