Photo piscineSeptembre, c’est aussi la rentrée pour le Conseil communal à Saint-Gilles !
Jeudi 25 septembre sera déjà notre deuxième réunion.

Un premier Conseil a été ajouté au calendrier in extrémis le jeudi 11 septembre pour être dans les temps pour la procédure de préemption par la commune d’un bâtiment situé rue Théodore Verhaegen afin d’y héberger le projet soutenu par Evelyne Huytebroeck autour de l’alimentation durable (dans le cadre du contrat de quartier Bosnie).
Nous avons profité de ce Conseil pour poser une question sur les Sens Unique Limité (SUL) à Saint-gilles et la politique de mobilité cyclable en général. Comme le faisait remarquer Klaas Lagrou, conseiller communal, il manque sur la commune de nombreux panneaux autorisant les cyclistes à prendre les sens uniques pour les voitures à contre sens.
Lors de ce Conseil du 11 septembre, Alain Maron a interpellé le Collège sur les projets de réaménagement annoncés du Parvis. Nous y reviendrons dans une prochaine publication.

Lors du conseil de ce jeudi 25 septembre, le groupe Ecolo Groen posera des questions sur les thématiques suivantes :

  • Horaires de la piscine communale : le PS avait promis en campagne électorale une ouverture le dimanche, or ce qu’on constate c’est une diminution des heures d’ouverture par une pause de midi de 12h30 à 14h. Convaincu que la natation c’est bon pour la santé, nous souhaitons que la commune mette les moyens pour avoir des heures d’ouverture les plus larges possibles. (Aziz Albishari)
  • Cafétéria dans les infrastructures sportives : Nous constatons que les cafétérias ferment les unes après les autres dans les infrastructures sportives de la commune. Que fait la commune pour maintenir ces points de convivialité ? (Aziz Albishari)
  • Saint-Gilles est la deuxième commune de la Région en termes de nombre de dérogations accordées pour les automobilistes le jour de la journée sans-voiture. Que fait la commune pour diminuer le nombre de dérogations ? (Alain Maron)
  • La crèche Jourdan est toujours en travaux, alors que ceux-ci auraient déjà du être terminés . Résultat, des parents se retrouvent sans crèche et des enfants sont déplacés vers d’autres crèches.  Quelles solutions la commune a-t-elle mise en place pour éviter que des parents ne doivent prendre congé pour garder leurs enfants et pour accélérer le tempo des travaux ? (Catherine Morenville)

N’hésitez pas venir assister au Conseil ! C’est à 20h ce jeudi 25 septembre à l’Hotel de Ville.

Share This