Nom: Elsa Bailly

Âge: 35 ans

Quartier où tu vis: Prison de Saint-Gilles

Depuis quand habites-tu à Saint-Gilles, et pour quelle(s) raison(s) as-tu choisi cette commune ?

Je suis née à Saint-Pierre (Porte de Hal) et j’ai vécu mes 6 premières années rue Emile Feron. Après avoir grandi et étudié à Ixelles, j’ai fini par rentrer au ” bercail ” il y a une dizaine d’années. Depuis, j’ai vécu dans différents quartiers de la commune mais sans plus vouloir en quitter les frontières :. Saint-Gilles, c’est comme un village dans la ville, une commune à taille humaine où l’on peut s’y retrouver à tous les âges de la vie. J’aime cette commune, les multiples possibilités qu’elle offre, la diversité de ses habitant·e·s ainsi que sa position centrale dans la ville, qui permet de rejoindre les quatre coins de Bruxelles en un rien de temps !

Parle-nous de ton quartier : qu’est-ce que tu y apprécies, qu’est-ce qui devrait être changé/amélioré ?

Après avoir vécu enfant dans le quartier Midi, puis plusieurs années dans les quartiers Parvis et Bosnie, j’ai emménagé il y a 3 ans dans le ” haut ” de Saint-Gilles, car j’y ai eu une chouette opportunité. C’est une toute autre ambiance… Au début, je trouvais ça presque trop calme, et l’ambiance du ” bas ” me manquait un peu. Aujourd’hui, j’aime mon quartier : les commerces et les transports à proximité, les voisin·e·s qui passent d’une maison à l’autre à l’heure de l’apéro, la plaine de jeux à deux pas de chez moi et le parc de Forest au bout de la rue. Mais il faudrait pouvoir y créer plus de mixité sociale et culturelle et réduire la fracture territoriale qui existe entre le haut et le bas de la commune.

Pourquoi te présentes-tu sur la liste Ecolo-Groen ?

A Saint-Gilles, c’est la même majorité (PS-MR) et les mêmes têtes depuis plus de 30 ans, il est temps que cela change ! Place aux jeunes et à une politique plus transparente, participative, solidaire et inclusive. Du coup, cela m’a paru évident en 2012 de venir soutenir la liste Ecolo-Groen, dont les valeurs sont celles pour lesquelles je me bats depuis des années, à titre professionnel et militant. Par ailleurs, c’est la seule liste qui associe les deux communautés linguistiques dans un projet commun, ce qui me semble essentiel à l’heure des replis identitaires et nationalistes. Enfin, de manière plus globale, face aux multiples crises que nous subissons dans nos vies quotidiennes, le projet de l’écologie politique, en inscrivant l’environnement et les générations futures au cœur du projet démocratique, me semble aujourd’hui la ligne à suivre si nous voulons construire une société plus égalitaire et léguer à nos enfants une planète viable.

Tu deviens bourgmestre demain : quelle est ta première décision ?

Dans la continuité de ce que nous avons porté ces 6 dernières années depuis les bancs de l’opposition, ma première décision serait de mettre en place des mécanismes pour civiliser la vie politique : assurer plus de transparence et d’éthique sur la manière dont le pouvoir s’exerce dans la commune pour éviter la ” politique des copains ” et toutes formes d’abus qui limitent les possibilités d’égalité de traitement. Il s’agit aussi de politiser la société civile, de donner plus de pouvoir aux saint gillois·es (qui le souhaitent) dans les prises de décisions les concernant. Il est urgent de réduire le fossé existant entre les citoyen·ne·s et le monde politique pour co-construire ensemble un véritable projet de société.

À Saint-Gilles, on peut te croiser…

Si avant, on pouvait souvent me croiser à l’heure de l’apéro aux différentes terrasses de la commune, depuis que je suis devenue maman, je fréquente plus assidûment les parcs et les plaines de jeux de la commune où les bars de mon quartier, mais à l’heure du café!

Comment peut-on te contacter ?

Par email : elsabailly@hotmail.com ou sur ma page facebook : https://www.facebook.com/elsa.bailly

Share This