Pour la toute première fois, à l’occasion du premier numéro de 2015, les groupes de l’opposition ont droit à un espace dans l’Info Saint-Gilles, le journal communal. Une telle pratique est courante  depuis longtemps dans de nombreuses communes, mais pas à Saint-Gilles, où Charles Picqué n’en a jamais voulu. Cette nouveauté ne vient d’ailleurs pas de la bonne volonté de la majorité, mais d’une ordonnance régionale, à l’initiative d’Ecolo, qui l’impose dorénavant.

Il y a 10 jours environ, le cabinet du Bourgmestre nous a demandé d’envoyer le texte Ecolo-Groen à paraître dans le journal. Nous avions droit à l’équivalent de 1200 signes, pour couvrir une demi-page de l’Info Saint-Gilles. A la place, nous avons préféré demander la publication d’un dessin, réalisé par Baptiste Erkes, un Ecolo Saint-Gillois dont les illustrations sont très régulièrement utilisées pour la Quinzaine, le journal Ecolo à destination des membres et sympathisants.

Le cabinet du Bourgmestre nous a refusé la publication de ce dessin, qu’il estime “inadapté”, “pas dans le ton” du journal communal. Saint-Gilles ne disposant encore d’aucun règlement pour encadrer cette tribune offerte à l’opposition dans le journal et donc d’aucun levier pour censurer ou interdire ce dessin, Charles Picqué a préféré bloquer carrément toute la publication, qui en était pourtant au stade de l’impression ! Visiblement, Charles Picqué qui, après les attentats de Paris, a fait poser  toute l’Administration communale et le Collège avec des affiches “Je suis Charlie” apprécie la liberté d’expression et les caricatures… sauf quand il s’agit de lui-même !

Nous aurons bientôt une réunion de travail du Conseil communal pour examiner le texte que la majorité nous soumettra, en vue d’organiser cette tribune des partis de l’opposition (et éventuellement des partis de la majorité également). Notre position est qu’il serait très hasardeux que le règlement cadre ce tout petit espace de liberté dans l’Info Saint-Gilles, noyé dans les “informations” plus ou moins orientées du Collège.  Il nous semble absolument inopportun et impraticable que le Collège puisse décider de ce qui peut être publié ou non, aie un droit de regard sur les contenus et les censurer s’il estime qu’ils sont « inappropriés » ou incorrects. Pour nous, seuls des contenus illégaux et susceptibles de poursuites (appelant à la haine, diffamatoires,…) peuvent être interdits.

 C’est quoi cette histoire de parking ?

Depuis 15 ans, Ecolo s’oppose au projet de Charles Picqué de construire un parking sous-terrain sous la place Marie Janson, qui jouxte le Parvis. Pour nous, ce projet est ringard et nocif. C’est du reste aussi l’avis du CODES (le Comité de défense de Saint-Gilles). En cause: l’absence de projet sérieux de réaménagement de la surface, en lien avec le Parvis; le coût du projet (la parking devrait coûter au grand minimum 6 millions, sans parler des dizaines de mille déjà dépensés en études diverses depuis 10 ans) ; les incertitudes techniques (pollution du sol, présence d’une nappe phréatique); la dérogation au PRAS, le plan régional d’affectation du sol, qui prévoit un espace de parc; surtout : la volonté d’augmenter le nombre de places de parking alors que les voiries sont déjà saturées en circulation (200 nouvelles places pour 100 supprimées). Un projet pur “années 80″… mais à nos yeux plus du tout en phase avec les enjeux de Bruxelles au XXIe siècle.

Or, lors du Conseil communal de décembre puis celui de février, le Collège a fait passer de nouvelles études : 85.000 euros pour confectionner le cahier de charges du marché de promotion (le privé étant sollicité pour gérer), puis maintenant un nouveau marché pour une nouvelle étude de pollution des sols (la première ayant déjà attesté que les sols étaient pollués, vu la présence antérieure de l’ancien Hôtel des Monnaies, où on fabriquait la monnaie).

Nous voulions donc marquer le coup et informer sur l’existence de ce projet, encore trop peu connu des Saint-Gillois.

Revue de presse

– Le reportage complet de TéléBruxelles

– A Saint-Gilles, “Charles Picqué n’est pas Charlie”, selon Ecolo-Groen : la brève sur le site RTBF

– Saint-Gilles : une caricature de Charles Picqué interdite: l’article de La Libre

Charles est encore Charlie. A ce moment-là.

Charles est encore Charlie. A ce moment-là.

Share This